HABARI ZA MPEMPEMPE

HABARI ZA MPEMPEMPE


Comores: L'ex SG inculpé pour usage de faux et corruption


HABARI ZA MPEMPEMPE
Abdillah Mouigni secretaire general au ministère des transports
Satellite poursuivi pour faux et usage de faux, complicité et corruption
 
 Depuis mercredi dernier, l'ancien secrétaire général se trouve en détention provisoire. Il est poursuivi pour trois chefs d'inculpation. Ce fonctionnaire devra répondre des faits de « faux et usage de faux, complicité et corruption ».
 
L'ancien secrétaire général du ministère des transports et postes et télécommunication se trouve toujours en détention provisoire à la maison d'arrêt de Moroni. Abdillah Mouigni connu sous le pseudonyme de Satellite serait mêlé dans une affaire de trafic de visa. Face à cette situation, le ministère public a ouvert une enquête confiée à la gendarmerie de Moroni.
Après cette enquête, la gendarmerie a arrêté trois personnes. Parmi elles, l'ancien secrétaire général des transports et deux filles. « Dans cette procédure, l'ancien secrétaire général des transports est placé en détention provisoire et les deux filles sont sous contrôle judiciaire », déclare Mohamed Houssein, le procureur de la république.
Dans cette affaire, Abdillah Mouigni alias Satellite est accusé de trois chefs d'inculpation. Il est poursuivi de faux et usage de faux, de complicité et enfin de corruption. L'affaire est confiée à un juge d'instruction pour poursuivre les investigations.
L'affaire remonte à plusieurs semaines déjà, lorsqu'une délégation du ministère des télécommunications devait partir en Suisse pour une mission de l'organisation internationale des Télécommunications. On a découvert le pot aux roses, lorsque sur les 10 « agents de l'Etat » qui devait participer à cette réunion, seuls 4 sont arrivés à bon port. Le reste du groupe s'est volatilisé dans la nature ou plutôt quelque part en France, leur vraie destination.
Après enquête, on remonte la filière jusqu'au secrétaire général, qui aurait signé leur ordre de mission. D'ailleurs, il était d'abord suspendu avec la directrice administrative et financière de ce ministère. Selon nos informations, « les premiers éléments de l'enquête montrent que chacune de ces personnes volatilisées aurait versé plus de 3 millions pour obtenir le fameux visa Schengen». Mais Satellite ne serait pas seul dans cette affaire. D'autres hauts fonctionnaires seraient dans le collimateur de la gendarmerie et donc de la justice.
Mohamed Youssouf - HZK


COMORES: le magasin de riz du ministre de la justice a été cambriolé
HABARI ZA MPEMPEMPECasse chez le ministre Anliane à NdzuwaniUn cambriolage spectaculaire a visé, le soir du vendredi à samedi, un magasin de riz à Paje, une localité voisine de Mutsamudu à Ndzuwani.Le propriétaire de ce magasin n'est autre que le ministre de la Justice et de la fonction publique, Anliane Ahmed. Le forfait a été, selon toute vraisemblance, perpétré par un groupe d'individus jusqu'à maintenant non identifiés; les cadenas de ce magasin ont été sautés à l'aide de cisailles.Alors que la gendarmerie dit poursuivre son enquête pour retrouver les casseurs, la famille propriétaire du magasin cambriolé, ayant émis des soupçons à l'endroit des habitants de Paje, s'est mise en porte-à-faux avec ces derniers car cette suspicion a visiblement beaucoup choqué les résidents de Paje. “Paje" est l'un des endroits de Ndzuwani où il y a beaucoup de magasins de stockage, et pourtant l'on n'entend jamais parler de cambriolage.Cette accusation à notre endroit est donc très dure à avaler“, confie Haribou, un jeune du village. 
Source (sans la photo) : alwatwan Premier blog d'actualité économique et sociale des Comores