Comores : NOMMONS LES CHOSES PAR LEURS NOMS!

Comores : NOMMONS LES CHOSES PAR LEURS NOMS!

Comores : NOMMONS LES CHOSES PAR LEURS NOMS!Le pays vit dans le bricolage et la triche du sommet à la base. Prenons l'exemple de l'électricité. En vérité, ce sont les pauvres qui paient pour les riches. J'entends par riches, le Président de la République et son gouvernement qui ne paie pas l'électricité; j'ajoute dans cette liste les directeurs de société d'Etat et de tous les agents de la direction de l'Electricité: MAMWE, EDA, que sais je encore! Les grosses factures des bureaux administratifs où siègent nos obèses Ministres, Secrétaires généraux, Directeurs ne sont jamais payées. L'opacité est totale dans la gestion rationnelle des poumons de l'Economie.
Sans assainissement, fermeté et rigueur, longtemps encore, la MAMWE/EDA freinera le développement du pays et occasionnera des terribles maladies à la population consommant du congelé/décongelé. Nos médecins restent coi.Il est facile de repérer les incivilités flagrantes sur le vol sauvage du courant électrique par ces appauvris qui, en commettant l'incivisme, croient punir un Etat qui les ruine. Ils estiment n'avoir rien à perdre. On ne peut ne pas tenir compte la complicité des agents mal payés de la société dans ces sales et sauvages vols de l'électricité. Pour eux, il s'agit d'arrondir les rares fins de mois versés. Le salaire mensuel d'un Directeur est souvent la somme de celui d'une centaine d'agents. On peut comprendre leur rage et leur volonté de tricher exploitant encore plus les pauvres consommateurs. Il y va de la complicité avec les tricheurs jusqu'au trucage des compteurs.Surtout, ne me dites pas que les Directeurs de la société, les Ministères de tutelle, et même le Chef de l'Etat ne sont pas au courant! Nous aurons tous les groupes électrogènes du monde, toutes ces énergies fossilles polluantes, le problème subsistera toujours. Ce qui nous manque ce sont les hommes intègres, rigoureux et libres d'agir sans le dicktat d'en haut. Le plus souvent, les Directeurs sont les jouets du Ministre et du Président et finissent par s'inviter dans le système qui finit par l'obésité et tout ce qui suit.
On eut dit qu'un Directeur mérite sa fonction à mesure que son ventre prend la forme majuscule de sa première lettre: D. BEN ALI  UN OEIL SUR LES COMORES