CHANSONS SUBVERSIVES

CHANSONS SUBVERSIVES

CHANSONS SUBVERSIVES - ~~ COMORESplus ~~

CHANSONS SUBVERSIVES - ~~ COMORESplus ~~

Par ACA La candidature de François FILLON à l’élection présidentielle en France est sérieusement compromise par les soupçons d’emplois fictifs grassement rémunérés en faveur de son épouse et 2 de ses enfants. Nous ne sommes qu’au stade des soupçons. La...

via : comoresplus.over-blog.com

Par ACA
La candidature de François FILLON à l'élection présidentielle en France est sérieusement compromise par les soupçons d'emplois fictifs grassement rémunérés en faveur de son épouse et 2 de ses enfants. Nous ne sommes qu'au stade des soupçons. La justice n'a pas encore livré son verdict mais le peuple français, si l'on en croit les sondages, a déjà livré le sien : François FILLON, celui qui se voyait déjà, que TOUT LE MONDE voyait déjà à l'Elysée, serait éliminé dès le 1er tour de l'élection présidentielle. Emploi fictif ou pas, les Français n'admettent pas qu'un homme politique rémunère GRASSEMENT sa famille pendant des années avec l'argent du contribuable et vienne imposer une cure d'austérité aux citoyens d'en bas au motif d'un redressement des finances publiques devant conduire la France à devenir dans 10 ans « la première puissance économique européenne». L'Allemagne n'a qu'à bien se tenir.A chaque pays son EMERGENCE ! Par le plus grand des hasards, je suis tombé ce matin sur un clip de DJ SOIMADOU. Une très belle chanson ! Texte, mélodie, rythme, timbre vocal. Tout est parfait. Sauf que, si l'on en croit Comores-Infos, DJ SOIMADOU serait recherché par la gendarmerie et risquerait la prison. AMANI est ce genre de chanson qui, aux COMORES, constitue un outrage au Chef de l'Etat et une incitation au trouble de l'ordre public. DJ SOIMADOU rappelle l'engagement des jeunes séduits par le slogan « 1 JEUNE = 1 EMPLOI » dans la campagne du CANDIDAT AZALI et évoque les dures réalités de la politique du PRESIDENT AZALI : il licencie des milliers de jeunes mais augmente son salaire et celui de ses ministres. Curieuse conception de l'équité ! Drôle d'exercice de rééquilibrage des finances publiques ! Un passage de cette chanson subversive m'intrigue : « AZALI ASSOUMANI EKA RIHUKOSA RIDJA SAMAHANI ». En quoi les électeurs, en particulier les jeunes, ont été désobligeants envers le Colonel AZALI pour que DJ SOIMADOU se fonde en excuses ? Quel crime ont-ils commis pour supplier le pardon d'AZALI Assoumani ? Celui de critiquer aujourd'hui la politique du Président ou plutôt celui d'avoir voté hier pour le Candidat ?A chacun son interprétation ! En tout cas, une chose est sûre : il ne sera pas pardonné à DJ SOIMADOU sa chanson subversive. Le Mal est fait. AZALI a décidé de lui répondre par un tube de MIYADI EL WATWAN de MVUNI : « Ndjadjo kubali samaha yahaho. Yizo wafanya hukahuzidjuwa....Yepasa nihundre djawe ntsiparo hundra nonike hawema. » La chanson de DJ SOIMADOU a curieusement éveillé mes souvenirs musicaux. J'étais fan de toirab mais ça c'était avant. Que de kilomètres j'ai parcourus à pied dans le BAMBAO pour assister à des toirabs dans les années 80 ! Le sommeil et la fatigue ne me faisaient pas renoncer à un bon toirab. J'avais besoin d'aller passer un bon moment ailleurs d'autant plus que les orchestres et les chanteurs de MKAZI étaient nuls à l'époque. Les plus jeunes diront : « Ça c'était avant ! les Sauzé, Ali Mapozi et autres Stifo sont devenus aujourd'hui LA REFERENCE en matière de Toirab » Dans les années 80, le toirab c'était Souleymane Mzé Cheikh et son orchestre Asmine Dahalane de MDE.La diversité des réactions des électeurs face aux turpitudes des hommes politiques me fait penser à la chanson. « Badi ulenga udjisa, mdru ona yatsu wona... ». Qu'arriverait aujourd'hui à l'interprète de cette chanson de SELEA ? « Huka hunidaba bo mna ndziwa yizo wafanya ziyeneya hata zihurisa.. » DJ SOIMADOU semble avoir été un FERVENT SUPPORTER du candidat AZALI qui regrette aujourd'hui son choix. Les artistes aiment chanter les déceptions. Déceptions amoureuses ou autres. MOHAMED HASSANE d'ASMUMO excellait dans ce registre : « we ngodo djidayi aali kumbe pvanu we rahisi. Djifikiriye uwone huhadaliha halisi. Tsihisa tsihuturuku. PVONAHURAMBUWA BASI ». L'ancien Moutrib de la capitale n'y allait pas par le dos de la cuillère lorsqu'il était déçu. Je suis sûr que Mohamed Hassane ne visait pas le Président AHMED ABDALLAH ABDERMANE.Ce dernier était toujours candidat unique et n'avait donc pas besoin de mentir pour devenir Président. DJ SOIMADOU et AZALI semblent irréconciliables. Leur amitié relève du passé. Vous ne me croirez pas mais la chanson qui traduit parfaitement ce désamour entre DJ SOIMADOU et AZALI, qui signe la fin de l'amitié entre le Président Azali et les électeurs provient de l'association musicale AMITIE : « YE ROHO HAMA SINDANU YEUNGUHA KEFANYIHA KAIRI RAZI YA UZI YERUBUHA SIHU U'NGANYA » MAVINGUNI a toujours produit de très belles chansons et celle-ci est pour moi la meilleure. Je termine mon tour musical de la chanson à IKONI avec NOUR EL DJABAL : « LEO NARIHEZE RIREME RIZINE PVO RILO WEUNI. PVO RALAWA HO NGAMANI... » De quelle Lumière parlait la sublime HASSANATI ? De quel précipice se sont sortis les Iconiens et les Comoriens pour inspirer cette belle chanson ? Ce joli morceau de 1978 ou 1979 résonnerait plutôt comme une chanson posthume.ABDOURAHAMANE CHEIKH ALI
COMORESplus

UN OEIL SUR LES COMORES